Comparatif 2017 – avis et test des meilleurs déshydrateurs

comparatif meilleur deshydrateur.jpgBonjour et bienvenue sur mon site comparatif et d’avis sur les meilleurs déshytrateurs. Je suis Juliette une ex agent immobilier qui à arrêtée de travailler pour me consacrer à l’éducation de mes enfants. Depuis que je suis “à la retraite” je trouve beaucoup plus de temps aussi pour moi. J’ai donc décidé d’en faire quelque chose et d’animer ce site sur le déshydrateur. J’aime la cuisine et écrire alors j’espère que à travers mes conseils, mes avis ou encore mes guides d’achats vous réussirez à trouver le meilleur déshydrateur qui vous correspond.

Voir nos tests et avis

I – Déshydrateur qu’est-ce que c’est ?

Un déshydrateur est une machine ou un dispositif de cuisine qui permet de faire sécher des aliments sans avoir à les cuire, selon le processus de dessiccation, qui consiste à éliminer le plus d’eau possible d’un corps donné. Dans le cas qui nous préoccupe ici, il s’agit davantage de dessiccation que de déshydratation car une déshydratation peut être partielle (notamment dans le cas où le corps humain est en manque d’eau) alors que la dessiccation est un cas de perte totale d’eau d’un corps donné, notamment dans le cadre culinaire ou scientifique.

I – 1 – A quoi ça sert ?

Sécher des aliments est une pratique très ancienne qui permet de les conserver plus longtemps des aliments fragiles, à égalité avec le salage des aliments par exemple, sans pour autant affecter leur valeur nutritive et qui permet également de réduire la place qu’ils occupent dans l’espace, ce qui se révélait bien plus pratique pour les civilisations d’essence nomade par exemple. Tout type de nourriture peut être conservé de cette manière mais certains s’y prêtent plus que d’autres, notamment les fruits et les légumes frais en raison de leur fragilité et de leur propension à moisir. En retirer l’eau permet d’éviter cet écueil sans pour autant les délester de leur intérêt nutritif et des vitamines dont ils sont pourvus.

I – 2 – Comment ça marche ?

Un déshydrateur fonctionne à partir d’une source d’énergie produisant de la chaleur, que ce soit les rayons du soleil, la chaleur d’un four et bien l’électricité. C’est un appareil fait pour être utilisé en cuisine principalement même si les plus gros en taille peuvent convenir pour une exploitation agricole. Il permet que toutes les conditions soient réunies pour une déshydratation efficace, autant la chaleur nécessaire mais aussi une bonne circulation de l’air qui fait disparaître l’humidité accumulée afin qu’elle ne retombe pas et ne rende pas le processus inefficace. Suivant leur taille et leur prix, ils peuvent permettre de stocker et déshydrater plus ou moins de fruits à la fois et peuvent être assez gourmands en énergie suivant les différents modèles.

Les déshydrateurs sont quel que soit le modèle toujours composés des mêmes éléments premiers, qui peuvent aussi subir des variations suivant les marques et le prix (notamment la taille) qui sont la cage, les plateaux où l’on place la nourriture à déshydrater et les composants électriques qui permettront de faire le travail.

Au niveau de la forme générale de l’appareil et de la cage, ils peuvent être soit rectangulaires soit ronds et cela va jouer sur la manière dont ils fonctionnent. Les déshydrateurs rectangulaires sont composés de tiroirs qui sont les plateaux sur lesquels sont entreposés les aliments à vider de leur eau. Quant aux déshydrateurs qui sont ronds, ils sont composés d’une base autour de laquelle s’articulent les plateaux et les composants électriques qui produisent la chaleur et la circulation de l’air.

Les plateaux suivent la forme du déshydrateur et sont adaptés à elle. Ceux qui viennent avec la machine de forme carrée sont des tiroirs coulissants, ceux qui viennent avec la machine de forme ronde sont articulés autour d’une base arrondie également. Ils sont la plupart du temps en plastique mais certains peuvent aussi être en métal, notamment pratiques lorsqu’il faut faire sécher des herbes aromatiques car ils sont généralement construits avec un maillage plus fin qui permet d’éviter les pertes.

Viennent ensuite les différents composants électriques de la machine, ceux qui vont faire le travail de déshydratation lui-même. Le but d’un déshydrateur est de faire circuler de l’air chaud pour faire s’évaporer l’eau des aliments placés à l’intérieur de la machine. Ce processus est généralement effectué par une résistance électronique qui chauffe l’appareil et par un ventilateur qui fait partir l’humidité ainsi dégagée, qui peut être plus ou moins efficace selon les modèles et suivant leur prix ou leur marque. Dans la plupart des déshydrateurs électriques, l’élément chauffant un fil en forme de ressort alimenté par du courant électrique. Le fil devient chaud au passage du courant et chauffe l’air autour de lui. Les déshydrateurs disposant d’un thermostat permettent de régler la température de chauffe en ajustant le courant qui circule dans ce fil.
Le ventilateur est associé à cet élément chauffant. C’est sa taille qui va parler pour son efficacité, plus il sera grand plus il sera susceptible d’être puissant. Les modèles les moins chers possèdent généralement un ventilateur avec un plus petit moteur et des pales moins larges qui chassent logiquement moins bien l’humidité. C’est cet élément de la machine qui va aussi en faire une machine parfois relativement bruyante.

Enfin certains déshydrateurs, mais pas tous, possèdent un thermostat et d’autres un minuteur. Tous en revanche possèdent un bouton on/off. Ceux qui possèdent un thermostat permettent à l’utilisateur/trice de régler la température à laquelle il/elle veut que la nourriture soit déshydratée et donc le temps que cela prendra. Les modèles qui ne possèdent pas de thermostat sont réglés automatiquement sur une température unique.

Ceux qui possèdent un minuteur permettent d’arrêter le processus de déshydratation avant la fin de celui-ci si on ne peut pas surveiller de temps en temps l’appareil, notamment pendant la nuit (le bruit du ventilateur de certains modèles pouvant également gêner).

back to menu ↑

II – Les différents types de déshydrateurs

II – 1 -Déshydrateur solaire

Déshydrateur solaire : il s’agit d’une cage à demi transparente percée de trous qui recueille la chaleur émise par les rayons du soleil et fait circuler de l’air sec au travers des grilles sur lesquelles sont placés les aliments afin de chasser l’eau qui s’en évapore. Il est le descendant direct des séchoirs à aliments qui existent depuis la découverte de cette technique de conservation et qui étaient généralement constitués d’étendoirs en bois que l’on plaçait au soleil pour y faire sécher des aliments.

II – 2 – Déshydrateur électrique

Déshydrateur électrique : son pendant plus moderne et convenant mieux aux petits espaces. Le petit modèle composé de plusieurs plateaux repose d’abord sur une base dans laquelle l’air est aspiré, cet air sera ensuite chauffé à la température désirée pour ensuite se retrouver dans les plateaux des étages supérieurs par un système de ventilation. Ces étages sont enfaite des plateaux de plastiques qui viendront se superposer à la base pour économiser un maximum de place. Ils servent bien entendu à exposer les aliments qui seront à déshydrater. L’air circule d’un plateau à l’autre grâce aux trous présents dans chaque plateaux. Les différents étages sont ensuite recouvert d’un couvercle étanche afin que la ventilation et la température soient maintenus dans les meilleures conditions.

A noter : Il existe aussi de plus gros déshydrateurs qui ressemblent un peu à des grands fours (souvent rectangulaires). Le système est le même, toujours en plaçant des plateaux à l’intérieur. En revanche ils sont uniquement utilisés pour un usage professionnel (restaurants par exemple).

back to menu ↑

III. Que peut-on déshydrater ?

La technique de dessiccation fonctionne surtout très bien avec les fruits et les légumes mais peut à de plus rares occasions également être utilisée pour de la viande ou du poisson.

Les aliments dans tous les cas doivent toujours être coupés en tranches fines afin de pouvoir entrer dans le déshydrateur et afin que la dessiccation se fasse de manière la plus efficace possible.

Les fruits les plus couramment utilisés pour être déshydratés sont : les abricots, les ananas, les bananes, les cerises, les fraises, les mangues, les pommes, la rhubarbe, les kiwis, les dattes, les figues, le melon, les myrtilles, les oranges et autres agrumes, les tomates, les papayes, la pastèque, les poires, les pêches et nectarines, les prunes, le raisin.

Les légumes les plus couramment utilisés pour être déshydratés sont : les aubergines, les betteraves, les avocats, les carottes, les champignons, les concombres, les courgettes, les épinards, le maïs, les oignons, les pommes de terre, les patates douces, les poireaux, les poivrons.

Il est également possible de faire sécher des herbes de toutes sortes.

Chacun de ces aliments possèdent ses spécificités concernant la dessiccation, une tomate ne sera pas séchée aussi rapidement et à la même température que par exemple une banane. Il est bon de se renseigner à l’avance en ce qui concerne chaque aliment et comment l’utiliser avec le déshydrateur.

A noter également la possibilité de confectionner ce que l’on appelle des cuirs de fruit, notamment à la banane, à la fraise, à la mangue ou la pomme, grâce à un déshydrateur. Il s’agit d’une sucrerie que l’on obtient en réduisant le fruit en purée, en la sucrant puis en étalant le mélange ainsi obtenu dans le déshydrateur pour le faire sécher. Une fois sec et roulé, ils forment une autre manière de manger les fruits et de les conserver.
Beaucoup de recettes peuvent se faire à base de fruits ou légumes déshydratés, il est bon de se renseigner à l’avance sur toutes les possibilités.

back to menu ↑

IV – Quels sont les avantages d’utiliser un déshydrateur ?

IV – 1 – Excellent pour la santé

Déshydrater sa nourriture est très bon pour la santé, le processus de moisissure étant arrêté lorsque l’eau est retirée d’un aliment, on peut les conserver plus longtemps et éviter le gaspillage par la même occasion. La déshydratation, notamment dans le cas des fruits et légumes, diminue leur volume mais garde intacte leur saveur, voir la concentre, et aussi toute leur valeur nutritive. Conserver mieux ses aliments permet de faire des réserves pour les saisons moins riches en fruits et légumes et ainsi d’être sûr d’avoir toujours de la vitamine C entre autres à portée de main, surtout pendant l’hiver.

IV – 2 – Varier les plaisirs de la cuisine

La déshydratation permet de varier les plaisirs de la cuisine car elle apporte une touche de nouveauté aux préparations les plus diverses. On ne cuisine en effet pas de la même manière un légume frais qu’un légume sec et il existe énormément de possibilités et de variations pour un seul menu.

IV – 3 – Investissement sur la rentabilité

Le processus s’il est souvent pratiqué est plus rentable que d’acheter ses fruits et légumes déjà pré-déshydratés si l’on en consomme beaucoup ou que l’on compte en faire commerce. Ainsi si l’on est une famille ou une exploitation agricole et que la consommation ou la vente de produits déshydratés est une habitude, l’achat d’un déshydrateur permettra de faire des économies en s’occupant de ses propres fruits à la fréquence et en quantité désirée et contrôlée.